Différence entre Tai Chi Chuan et Qi Gong

Différence entre Tai Chi Chuan et Qi Gong

9 avril 2019 Articles 0
qi gong tai chi lyon villefranche

La question de la différence entre le Tai Chi Chuan (Taiji Quan) et le Qi Gong (Chi Kong) est assez souvent posée, alors nous allons tenter une réponse claire ici…

  • Le Qi Gong (ou Chi Kong selon le système de traduction)

Le Qi (Chi) est souvent traduit par énergie, souffle, ou souffle vital. Et Gong (Kong) peut se traduire par pratique, exercice, ou maîtrise.

Le terme Qi Gong est donc utilisé pour toutes les techniques, et pratiques “énergétiques“ chinoises. Il est le plus souvent employé pour parler de pratiques corporelles, parfois appelées gymnastique chinoise. Ce terme n’est donc pas précis, et englobe une multitude de pratiques diverses et variées, pouvant être très différentes les unes des autres.

  • Le Taiji Quan (ouTai Chi Chuan)

Le Taijiquan, souvent traduit par “Boxe du Faîte Suprême“ est un Art Martial Interne basé sur le principe Yin Yang, visant à l’utilisation de la force raffinée (Jin) plutôt que la force musculaire brute (Li). Le Taiji Quan est également un Qi Gong dans la mesure ou il s’agit bien aussi d’une pratique “énergétique“ à la différence qu’il a une dynamique martiale qui, même si ce n’est pas le point qui intéresse le plus de personnes aujourd’hui, propose différentes pratiques avec partenaire qui permettent de vérifier honnêtement notre évolution dans la pratique.

A partir de là nous pouvons dire que le Taiji est du Qi Gong, mais le Qi Gong n’est pas du Taiji.

Le Taiji Quan, dans son mode de transmission traditionnel, comprend un ensemble de pratiques complet effectuant une transformation douce et profonde du corps dans son ensemble. Dans notre école nous avons des Qi Gong spécifiques, les postures debout (Zhan Zhuang), les 5 Song Gong, Nei Gong … ainsi que l’enchaînement (la forme) avec tous les niveaux de raffinement propres au style Yang.

Le Taiji Quan fait parti du système Nei Gong car il travaille sur le système complet et nous avons tout un processus d’étirement, d’ouverture des articulations et de transformation corporelle avant d’aborder la respiration de façon très progressive et différemment des pratiques Qi Gong.

Sifu Adam Mizner donne une autre explication intéressante en disant qu’au début de la pratique du Tai Chi, on ne fait même pas du Qigong, c’est juste des mouvements, et au fur et à mesure, ces mouvements se raffinent et mobilisent de plus en plus le Qi dans le corps. À ce moment là, les mouvements externes génèrent une mobilisation du Qi en interne, et alors on peut dire qu’à ce stade il s’agit de Qigong. Puis en continuant à pratiquer, on s’améliore (espérons-le !) et alors ce sont les mouvements internes de Qi qui génèrent les mouvements du corps. À ce stade, on peut dire qu’il s’agit de Neigong. Et ensuite, ça devient de l’alchimie interne. Donc au début nous avons simplement des mouvements corporels, qui deviennent du Qigong, et ensuite les mouvements internes mobilisent l’externe, alors il s’agit de Neigong.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *