Les 3 mains du Tai Chi Chuan (article + vidéo)

3 mains du tai chi chuan lyon

Article rédigé par Adam Mizner en anglais, traduit par Julien Desbordes.

Article original : https://discovertaiji.com/en/blog/the-three-hands-of-taijiquan

Dans le cadre de ma formation et de mon enseignement du Tàijíquán, je mets l’accent sur deux domaines principaux qui doivent être développés et équilibrés. D’une part, nous avons les compétences techniques ou « Quan » – qui naissent de “ting“, du timing et de l’entrainement aux réponses correctes à différentes situations. De l’autre côté, il y a la puissance ou le développement du Gong Li. Dans la pratique, ces deux aspects doivent non seulement être équilibrés, mais aussi être simultanés et en harmonie. Certains de mes professeurs ont mis l’accent sur l’application habile de la technique, tandis que d’autres se sont davantage concentrés sur le développement du Gong Li.

En ce qui concerne les compétences techniques, dans le développement personnel, nous devons passer par 3 étapes spécifiques pour atteindre un niveau élevé en Tàijíquán :

1. Les mains stupides

2. Les mains intelligentes

3. Les mains mystérieuses

Nous commençons tous par des « mains stupides » et c’est une triste vérité que la majorité dans le monde du Taiji ne dépassent jamais ce niveau. L’un des fameux dictons de Cheng Man Ching est « Ne résistez pas, n’insistez pas » – les mains stupides se caractérisent par l’insistance et la résistance. Lorsque l’on insiste sur ce qu’on veut faire et que l’on résiste à ce que fait son partenaire, il est impossible de développer les compétences de coller, adhérer, joindre et suivre, ce qui, après tout, est le but premier de l’entraînement à la poussée des mains.

Savoir que nous commençons tous par là et que nous sommes souvent coincés au niveau des mains stupides ne nous aide pas – nous avons besoin d’une méthode pour transcender ce niveau et passer au niveau des « mains intelligentes ». Le passage des mains stupides aux mains intelligentes se fait principalement par des exercices de formation visant à se familiariser avec les « huit portes » et à apprendre comment et quand les appliquer dans une situation de « poussée des mains ». Les huit portes sont les quatre mains orthodoxes de Peng/parer, Lu/en arrière, Ji/compresser et An/presser vers le bas, et les quatre mains “d’angles“  Tsai/cueillir, Lieh/séparer, Zhou/coude et Kao/épaule.

sifu adam mizner tui shou 1

Je me souviens que lorsque j’ai rencontré pour la première fois un de mes professeurs, Sifu King, j’avais déjà développé de bonnes racines et fajin, ainsi que ce que je pensais être un bon arsenal de techniques. Lorsque nous nous sommes rencontrés et que nous avons commencé à pousser, je me suis vite retrouvé à insister et à résister, car je ne pouvais tout simplement pas répondre à toutes les questions qu’il me posait. Par rapport à mon Sifu, j’avais des mains très stupides et à ce moment-là, j’ai su que le simple fait d’avoir un bon “ting“ et du “gong li“ ne suffisait pas – il fallait que je développe des mains intelligentes.

Dans chaque mouvement que fait notre partenaire, c’est comme s’il nous posait une question – l’essence des mains intelligentes est d’avoir la bonne réponse. Nous devons apprendre à utiliser différentes combinaisons des 8 portes pour répondre aux questions tactiques de nos partenaires. De cette façon, un joueur de « poussée des mains » accompli est comme un habile débatteur. Il ou elle peut poser une question habile, en sachant la réponse que donnera l’adversaire – et il ou elle peut alors répondre d’une manière qui rend l’adversaire vulnérable. C’est un jeu de tactique et de subtilité régi par Ting jin / l’écoute.

sifu adam mizner tui shou 2

Dans la vidéo ci-dessous, lorsque je parle de mains habiles, je réponds à la poussée de mon partenaire par Lieh / séparer et Tsai / cueillir. Il existe de nombreuses réponses différentes selon la question que votre partenaire vous pose. Nous pratiquons ces différents exercices dans le cours en ligne Discover Taiji. Je souhaite qu’une plus grande partie du monde du taiji puisse développer des mains intelligentes et élever le niveau de Tàijíquán dans le monde entier.

Lorsqu’une personne a atteint le niveau des mains intelligentes, elle peut répondre en douceur à toute technique ou force appliquée par le partenaire/opposant et peut facilement éviter les erreurs grossières d’insister et de résister. Atteindre cet objectif est l’un des principaux buts du développement des compétences de poussée des mains – cela demande beaucoup de temps et de conseils de la part d’une personne experte dans l’utilisation des 8 portes et avec un ting jin bien développé.

Au-delà des mains intelligentes, nous avons le niveau final connu sous le nom de « mains mystérieuses ». Cela se produit lorsque l’utilisation des 8 portes est si subtile qu’il semble qu’elles ne soient pas du tout utilisées. La neutralisation, la saisie et le fajin se produisent tous instantanément au point de contact. Ce niveau ne peut être atteint que par le long chemin des mains intelligentes – toute tentative de le développer sans passer par le stade des mains intelligentes ne fera qu’aboutir à une contrefaçon. Le gong li et l’utilisation des 8 portes doivent être très développés, de même que l’écoute et la compréhension du jin. C’est la caractéristique qui a rendu le Tàijíquán célèbre et qui peut être développée jusqu’à la mort. Comme le dit le proverbe, “le chemin de l’interne est large d’un pouce et profond d’un mille“.

Si l’on a accès à une méthode authentique, ce n’est qu’une question de persévérance pour réussir et obtenir tout ce que vous désirez de votre entraînement au taiji. Pratiquez régulièrement avec humilité et sincérité – investissez dans la perte et cela vous rapportera, je vous le garantis.

La vidéo ci-dessous est sous-titrée en français (activer les sous-titres si ce n’est pas fait).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *