La clé pour développer les compétences et la forme du Taijiquan

Taiji quan - Nei gong - Méditation

La clé pour développer les compétences et la forme du Taijiquan

22 mars 2019 Non classé 0

Par Li Ya Xuan – Traduit en anglais par Key Sun, Ph. D., Édité par LeRoy Clarck. Traduit de l’anglais au français par Julien Desbordes. Article original : http://www.qi-journal.com/Taiji.asp?Name=The%20Key%20to%20Practicing%20Taijiquan%27s%20Skill%20&%20Form&-token.D=Article

Avant de produire une impulsion, le geste du corps doit être stable et l’équilibre complètement centré. L’esprit et le corps doivent être détendus. Il ne devrait y avoir aucune hésitation, aucune rigidité. Enlevez toutes les pensées distrayantes de l’esprit et permettez le retour du geste corporel à cet état d’être naturel. Avec cela, vous pouvez commencer à bouger.

Lorsque vous bougez, utilisez votre cœur/intention et le qi pour faire le mouvement, pour faire la manœuvre. Utilisez votre colonne vertébrale et votre taille comme axe pour produire la séquence de boxe. Votre dynamique de mouvement devrait être comme celle d’un nuage en mouvement, comme l’eau courante, comme tirer un fil, et comme un fil suspendu. Habituellement, vingt minutes à une demi-heure, c’est à peu près ce qu’il faut pour pratiquer la forme. Après la pratique, votre esprit et votre mental devraient se sentir élevés ; votre esprit et votre perception devraient être clairs. Cela montrera que votre pratique est sur la bonne voie. Une fois que vous avez atteint ce niveau, vous devriez tranquillement atteindre la pleine attention. Atteindre ce niveau n’est vraiment pas difficile. Évitez la rigidité et la dureté dans le corps. Évitez de bouger les quatre membres indépendamment, par eux-mêmes. Utilisez votre intention et le qi pour porter le mouvement. Tout le corps doit être détendu. Couler votre qi et votre énergie vers le bas est la règle correcte du taiji. Moi (Professeur Li) j’ai souvent vu des pratiquants de taiji laisser leurs quatre membres bouger complètement par eux-mêmes et bouger sans être guidés. Cela peut paraître élégant, mais c’est une erreur.

Après un certain temps de pratique, vous devriez sentir votre paume et l’intérieur de vos doigts, c’est-à-dire le ventre des doigts, devrait sentir la plénitude du Qi et de l’intention. Cela prouve que le qi et le sang ont déjà atteint la pointe, les cavités, de votre corps. Sur la base de cet accomplissement, si vous continuez à pratiquer vos compétences, vous finirez par atteindre spontanément le niveau de conscience et de connexion. Si vous pratiquez pendant une longue période sans être capable de ressentir cette sensation, cela signifie que votre qi et votre intention et votre cadre de compétences sont incorrects. Dans ce cas, vous devriez immédiatement chercher un bon professeur pour vous guider plus loin, sinon, si vous continuez à pratiquer incorrectement trop longtemps, il ne sera jamais possible d’apporter les corrections nécessaires.

Utilisez votre esprit pour faire fonctionner votre Qi. Utilisez votre Qi pour faire fonctionner votre corps. Utilisez vos yeux pour regarder à l’intérieur, pour sentir comment le corps et l’esprit sont connectés ; pour voir comment votre esprit et votre Qi sont détendus. Après un certain temps, vous atteindrez automatiquement le niveau d’unité de l’intérieur avec l’extérieur ; unité du haut avec le bas. Si vous ne prêtez attention qu’au mouvement externe, vous vous concentrez uniquement sur les compétences externes. Votre esprit et votre intention devraient rester à l’intérieur pour favoriser, pour préserver l’énergie tranquille. Lorsque vous utilisez de l’énergie, la bonne méthode consiste à faire une récolte avant de commencer. Rappelez-vous que chaque mouvement doit être soigné et détendu. Avec cela, votre perspicacité, votre rapidité et votre flexibilité peuvent s’accroître. Évitez de vous mettre en colère et de montrer des signes combatifs tels que serrer les dents et regarder avec colère avec vos yeux. Ces intentions et maniérismes sont nuisibles ; évitez-les.

“Si vous n’avez pas d’intention pendant la pratique, quand vous en avez besoin pendant le combat, comment pouvez-vous l’utiliser ?” En fait, la pratique est le temps de construire et d’accumuler votre Qi et votre esprit. Si vous consolidez votre qi et votre esprit, quand vous en aurez besoin, ils sortiront facilement. Si pendant la pratique vous devenez extrêmement en colère et montrez une telle énergie et qi extérieurement, vous épuiserez votre qi et votre esprit. Dans ce cas, puisque votre qi ne peut pas s’accumuler, vous n’aurez pas une réserve suffisante pour pouvoir faire un mouvement vraiment surprenant.

Le haut de votre corps doit avoir un esprit vide et flexible. Votre corps moyen doit avoir l’énergie de la taille et de la colonne vertébrale. Votre partie inférieure devrait avoir le qi du dantien. Ces trois parties sont combinées. L’extérieur et l’intérieur sont connectés. Avec ceux-ci, votre mouvement sera approprié. Tout doit être naturel. Ne faites pas attention à une partie particulière de votre corps. Si vous pensez seulement à couler votre qi, alors votre qi hésitera. Si vous pensez seulement à rendre votre esprit plus élevé, à élever votre esprit, votre esprit sera restreint. Ce n’est pas une qualité naturelle taoïste.

Qu’entend-on par énergie vide, flexible, en haut de la tête ? Cela signifie que lorsque votre geste corporel est confortable et droit, installé, votre Qi vide et flexible atteindra automatiquement le sommet. Ce n’est pas quelque chose que l’on peut simplement, intentionnellement, provoquer en pensant une force vers le haut. Si vous utilisez intentionnellement la force pour atteindre votre sommet, vous aurez la caractéristique d’être droit et dur mais sans le vide et flexible. Intentionnellement, essayer de forcer une qualité est quelque chose qui doit être évitée en acquérant la compétence de tai qi.

Pour pratiquer le taiji, vous devez d’abord compter sur un bon professeur pour montrer l’utilisation de ces compétences. Deuxièmement, vous devriez comprendre la théorie du grand Maître Chang San Feng et Wang T’sungYueh. Vous ne devriez pas avoir de distraction pendant l’entraînement, sinon, vous irez dans la mauvaise direction. De plus, lorsque vous faites du taijiquan, vous ne devriez pas pratiquer la boxe avec des habiletés externes, sinon, vos efforts seront vains.

Cette compétence s’appelle “énergie détendue et flexible”. Par conséquent, lorsque vous utilisez cette énergie, il n’y a pas de son. Lorsqu’une personne est frappée, extérieurement il n’y a pas de signe mais intérieurement, la pénétration a déjà été faite. La compétence externe est une énergie dite tendue et dure. Lorsqu’on l’utilise, on entend un “bruit sourd”, un “bruit sourd”, un “bruit sourd”, un “bruit sourd”. Lorsqu’une personne est frappée, à l’extérieur, elle présente une plaie rouge ou une plaie rouge et bleue, mais à l’intérieur, il peut n’y avoir aucune pénétration. Certains disent que la compétence taijiquan doit être combinée avec d’autres compétences afin d’être utile. Cela montre bien leur manque de véritable enseignement, de véritable apprentissage du taijiquan. Cette personne ne comprend pas la théorie du taijiquan et montre vraiment de l’ignorance.

Lorsque les gens apprennent la forme pour la première fois, en quelques jours, ils ressentiront des douleurs musculaires dans leurs jambes. Au bout d’un mois, ils peuvent ressentir une douleur au genou. Après cela, ils peuvent ressentir une certaine douleur à l’épaule. Les étudiants ne devraient pas s’en étonner. C’est un processus naturel. C’est aussi ce qu’il se passe lorsqu’un bon enseignant donne des conseils corrects. Continuez la pratique et la douleur et les courbatures guériront. Plus tard, votre compétence sera beaucoup améliorée. Si les gens craignent la douleur et les courbatures, puis cessent de pratiquer, pour ensuite recommencer après la disparition de la douleur, ils ne font donc que s’entraîner sporadiquement, commencent et cessent de pratiquer, ils perdent vraiment leur temps. Si vous apprenez la boxe taiji mais que vous ne ressentez jamais de douleurs aux jambes, aux genoux ou aux épaules, alors le professeur ne vous guide pas correctement. Vous devez choisir un autre professeur, un bon professeur.

Suite de la traduction à venir…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *